78710 EFT Sophrologie Thérapie en ligne
Présensia
Présensia
Illustrations de Paul Flickinger
www.flickinger.fr
Dossiers Thématiques
1 - La Respiration
2 - Témoignages
3 - Citations
1 - La Respiration


La fonction respiratoire est souvent méconnue et négligée. Pourtant elle est, avec la circulation, la plus importante de toutes les grandes fonctions vitales. Si l'homme peut vivre plusieurs jours sans manger ni dormir, il ne saurait vivre plus de cinq minutes sans respirer.

Jean François THIRION (1992) précise : "Dans un cycle respiratoire, inspiration, expiration, il y a toute l'histoire d'une vie. Dans notre société axée essentiellement sur l'avoir, l'Être n'a guère sa place, nos expirations sont courtes, rapides et peu profondes, nous avons tous peur quelque part de mourir, de nous retrouver face à nous-même, à nos désirs, à nos peurs. "

La respiration facilite la décontraction, par une augmentation du temps expiratoire. On peut observer plusieurs réflexes respiratoires (bâillements, soupirs, étirements…) qui permettent une détente musculaire par une modification du tonus et aboutissent à un relâchement profond, augmentant la disponibilité et la concentration du sujet. Les exercices respiratoires font partie intégrante des différentes pratiques de relaxation .

La respiration est le moteur de la voix.
Le travail respiratoire facilite une régulation du tonus musculaire par diminution des tensions parasites. Il rend donc le corps plus disponible et devient indispensable pour acquérir une justesse dans le mouvement, dans le placement de la voix chantée ou parlée. Chez l'homme, le souffle, en traversant le système de phonation, génère des vibrations vocales. Selon Serge WILFART (2002), " c'est là qu'il tombe dans un piège en forme de goulot d'étranglement, qu'il donne dans le traquenard du volontarisme et se laisse abuser par les leurres de l'intellect ". On dit bien " avoir la gorge serrée " lorsqu'on éprouve quelques difficultés à parler.

La respiration intervient dans la préparation d'une action.
Un mouvement est souvent précédé d'une préparation appelée " anacrouse ", sous forme d'inspiration, invisible pour les spectateurs. L'action qui en découle (impulsion d'un mouvement, sortie d'un son…) s'effectue sur l'expiration.
La sophrologie l'a bien compris puisque de nombreux exercices vivantiels spécifiques de la RDC s'effectuent selon le processus d'Inspiration (préparation " anacrouse ") - Rétention et Tension (mouvements) - Expulsion - Récupération (I.R.T.E..R.).

La respiration favorise le mouvement de force.
Tout accent corporel, tout enchaînement d'actions qui requièrent un effort particulier, seront meilleurs s'ils peuvent s'appuyer sur une expiration consciente et efficace.

La respiration aide à la circulation des énergies.
Les échanges gazeux qui alimentent les muscles sollicités par le mouvement, en diminuant les possibilités de crispation, crampes ou tensions parasites, permettent une meilleure circulation des énergies, conduisant à une plus grande fluidité dans l'action .
La respiration peut provoquer la stimulation de l'énergie par une augmentation de la fréquence et du débit (respiration énergisante).

La respiration permet la gestion de l'agressivité.
Selon Jean François THIRION (1992), " La respiration est certainement une des pierres angulaires, une des plus grosses clés concernant la gestion de l'agressivité ". Une bonne gestion de notre respiration permet de retrouver plus rapidement le calme, le recul nécessaire à la gestion de la situation et se transmet aux autres. La peur de ne pas maîtriser le comportement particulier d'une personne, de ne pouvoir gérer un conflit peut déséquilibrer et même bloquer notre respiration. J.F. THIRION (1992) affirme : " D'une manière générale, le déséquilibre, l'inhibition de la respiration est à la base de presque tous les déséquilibres psychologiques chez l'individu. "